Eco-quartier :
en habitat raisonné

ThotHestia c’est aussi un projet de construction d’un ensemble de maisons individuelles,
répondant à la norme RE2020, utilisant des matériaux sains et respectueux de l’environnement et de ses habitants.

Au-delà des impératifs de construction, l’éco-quartier est aussi  un état d’esprit
et une volonté pour aller vers des buts communs :
Préserver la Terre pour les générations futures

Une envie partagée, celle de léguer aux générations futures un monde riche et intact, transmettre un monde que les hommes n’auront pas détruit, un monde qui aura encore une nature entière à offrir. L’idée est simple : ne pas considérer notre planète Terre comme un puits sans fond duquel on pourrait soustraire tout ce que l’on veut sans jamais devoir le lui rendre. Au contraire, toutes les ressources prises à la Terre doivent pouvoir lui être rendues. Il s’agit ainsi de vivre sans laisser de traces néfastes. Passer d’une vie de consommateur effréné à celle d’un artisan de la nature préservée, responsable de ses actes, fier de ce qu’il lègue aux autres

Ces constructions utiliseront les techniques enseignées au centre et permettront de travailler la synergie des corps de métier autour de la construction durable, créant un pôle d’artisans et concepteurs pour développer le concept.

  • Logements à surface raisonnée: réduire la surface des maisons en créant des éléments collectifs se substituant aux pièces peu usitées dans nos maisons actuelles (salle à manger, chambre d’amis,…). La réduction des surfaces habitables permettra de baisser les coûts de construction et des économies d’énergie, en favorisant l’utilisation de matériaux sains.
  • Mutualisation des ressources : buanderie avec équipement professionnel plus efficace et plus économique, jardin partagé, bricothèque, chambre d’hôtes, salle de réception, espace de travail,…
  • Economie circulaire, traitement des déchets : compostage, assainissement autonome par lagunage, récupération des eaux de pluie,…
  • Production et économie d’énergie : installation d’une centrale photovoltaïque et de pompes à chaleur afin de rendre le site compatible BEPOS (bâtiments à énergie positive).
image preserve terre
image humain
Replacer l’humain au centre des préoccupations 

Le respect est essentiel dans un groupe et un quartier en est un. Il faut créer du lien, connaître ses voisins, échanger avec eux, favoriser l’épanouissement de chacun. La convivialité et la solidarité doivent se substituer à l’individualisme.

  • Mixité générationnelle et sociale : pour créer de véritables échanges, car la solidarité n’est pas un vain mot et que nous avons tous à partager savoirs et compétences,… des couples avec ou sans enfants, des personnes isolées retraitées ou étudiants,… favoriser les interactions sociales en favorisant le développement personnel de chacun.
  • Lieu à taille humaine : pour retrouver la vie de quartier ou l’on connaît ses voisins, une connaissance qui ne se résume pas seulement à une journée fêtée annuellement… Retrouver ’harmonie entre les habitants, la vie en société n’est pas une compétition effrénée, mais peut se gagner en groupe.

Chantier école

La preuve par l’exemple

ThotHestia est un projet en constante évolution qui allie théorique (formation) et pratique (chantier école).  Le chantier école est à la fois un espace d’enseignement, une vitrine pour promouvoir les techniques d’écoconstruction et les matériaux sains et un moyen de développement du projet à longs termes.

Quatre missions pour cette zone évolutive :

Un outil pédagogique :

La mise en œuvre des matériaux dans un contexte réel est un véritable atout pour les stagiaires. La capacité à visualiser une réalisation complète avec des nécessités de fonctionnalité est un plus pour l’apprentissage.

Une vitrine :

La réalisation à l’échelle 1 de bâtiments mettant en œuvre les différents matériaux travaillés au sein de l’organisme de formation est une formidable vitrine pour le centre, mais surtout un outil de démonstration et de sensibilisation. Nous aurons la capacité à organiser des visites in situ à destination des futurs stagiaires, des prescripteurs professionnels, des élus et prescripteurs institutionnels, des particuliers en recherche d’information, les élèves du secteur du bâtiment et partenaires. Ces visites pourront s’intégrer à des journées de sensibilisation et d’information organisées avec les organismes professionnels. De manière plus générale, il pourra servir de support à une sensibilisation plus large à l’éco-attitude, en créant des animations et des journées découvertes qui pourraient être proposées au grand public ou aux écoles comme l’est le tri sélectif actuellement. Le relais de cette communication est le Salon annuel de l’habitat sain et du bien-être que nous avons créé avec la municipalité de Cusset.

Une structure évolutive :

Le chantier école permettra d’agrandir la capacité d’accueil du centre de formation: salles de formation, restauration, hébergement pour les stagiaires. Hors des périodes de formation sur l’éco construction, ces structures pourront accueillir d’autres thèmes et l’hébergement pourra évoluer vers un accueil de tourisme vert et écoresponsable.

Un lieu d’expérimentation :

Le chantier école sera le terrain parfait pour expérimenter de nouveaux systèmes constructifs basés sur les matériaux biosourcés. Les entreprises  innovantes, les laboratoires ou les écoles et universités seront les bienvenus pour réaliser les tests grandeur nature. Il permettra l’optimisation et le développement de nouvelles techniques de mise en œuvre permettant d’améliorer les temps de construction agissant ainsi directement sur les coûts. Pour prouver les capacités techniques de ces matériaux, des appareils de mesure pourront être intégrés afin de quantifier les résultats en terme énergétique mais aussi acoustique, physique ou thermique, que ce soit dès la construction ou au fil du temps. Ce champ d’expérimentation permettra de mesurer le gain de confort “ressenti” et le taux de pollution en comparaison avec les matériaux dits conventionnels.